Tous et chacun

Tous et chacun, chacun et tous, interchangeables
Deux mots,
Signes
De l’ineffable identité
Où prend lumière tout le poème

Ce sont les premiers vers du poème de St-Denys-Garneau choisi par le jeune compositeur Alexandre David pour sa composition dont l’Ensemble Kô propose ici la création.

Chacun de nous existe bien par lui-même, mais nous ne sommes véritablement complets qu’en relation avec tous… – c’est cette dynamique de vie qu’illustrent, d’une époque à l’autre, les œuvres inscrites à ce programme musical. 

Chacune des pièces, instrumentale ou vocale, aborde ainsi ce thème : des sarments de vigne illustrés par Pärt jusqu’au Veni Creator Spiritu de Leclair, en passant par le Dialogue du silence de Makdissi-Warren jusqu’aux Funeral Sentences de Purcell, illustrant le passage de la vie terrestre à l’éternité. Chaque œuvre se révèle une facette de ce kaléidoscope qui, tel une vague sonore, traverse l’espace et l’auditoire, dans une spatialisation originale proposée par l’Ensemble Kô.