Entrelacs

entrelacs-4

Pour le 10ème anniversaire de l’Ensemble Kô, une série exceptionnelle de Concerts / Conférences : 

1- Centre de Musique Canadienne au Québec, jeudi 17 novembre 2016

Josquin des Prés (1450-1521) – Plaine de deuil
André Prévost (1934-2001) – Soleils couchants (1953)

Plaine de deuil et de mélancolie (…) /
Une aube affaiblie verse par les champs la mélancolie des soleils couchants
Renaissance, Romantisme, Modernité, … : n’est-il pas clair, à la lecture de ces poèmes et à l’écoute de ces musiques distantes d’un demi-millénaire, que l’humanité réside justement dans l’intemporel ?

Claudio Monteverdi (1450-1521) – Ecco mormorar l’onde (2ième Livre de madrigaux) (1590)
Jose Evangelista (1943) – Veles e vents (1995)

Musique, art de la fluidité de l’air / air, évanescence de l’eau…
À quatre siècles de distance, ces éléments fondamentaux de l’alchimie demeurent à la source de l’inspiration des poètes et des compositeurs ; au-delà du temps donc, mais ici concentré dans l’espace, empli des lumières méditerranéennes.

Alexandre David (1989) – Tous et chacun (2014)
Kristin Norderval (1957) – The passengers of infinity, 3ième mouvement a capella (1984)

Regard croisé entre deux compositeurs actuels, entre St-Denys-Garneau et Emily Dickinson, entre le collectif et la personne, entre le temporel et l’intemporel, entre le visible et l’invisible,…

2- Centre de Musique Canadienne au Québec, jeudi 24 novembre 2016

Johann Sebastian Bach (1685-1750) – Choral et Variation (Gute nacht, O Wesen)
(Motet Jesu, meine Freude : I, V) (1723)
Jérôme Blais (1965) – Conductus 2 (2009)

Mise en parallèle de constructions en relais d’un compositeur à l’autre :
– de Crüger, auteur de la mélodie d’origine, à Bach, qui l’harmonisa dans de multiples chorals de manière toujours nouvelle et en fit des variations dans de nombreuses œuvres ;
– de Luther jusqu’à Blais, qui trace ici une architecture souple, construite d’improvisations autour du choral luthérien Wir glauben all’ an einen Gott.

François-Hugues Leclair (1962) – Benedictus (Messe pour la Terre : IV) (2010)
Jacques Hétu (1938-2010) – Passage (2001)
François-Hugues Leclair – Agnus Dei (Messe pour la Terre : V)

La mise en perspective du poème et de la musique de Hétu entre les deux mouvements finaux de la Messe pour la Terre, de Leclair, transcende le sacrifice de l’Agnus en rituel de Passage entre la venue et le départ, dans l’espoir de la paix et de la vie :
Si tu regardes derrière toi (…) / Et si tu ne vois qu’un désert vide (…) de soleils couchants, /
C’est que tu as aimé.
Mais si tu lèves les yeux vers l’orient / Et si tu vois une lueur, / Un souffle, une vie / Puis, l’aurore / Et la lumière, / C’est alors que tu aimeras.