Crédit photo : Ehsan Farahani

Nouvelles

La constellation KÔ

Chanter. Dans un seul geste, plonger sa voix blanche dans l’incandescente réalité des choses, là où palpite l’éternelle origine qui donne vie à grands cris. Déployer des bras lumineux et faire rondes les voix qui donnent, bénissent et reçoivent. Devenir un long pont où transitent des mondes impensables : une immensité lointaine qui habite en secret. Le chant vient à nous, bouillonnant, fluide, s’élançant dans un azur de conscience afin que, plongeant de nouveau nous soit révélé cette lumière dans le noir, des ombres s’ouvrant à des luminosités particulières, le rappel de toute vie dans notre vie.

Ensemble Kô, depuis les siècles des siècles, tous ensemble à l’écoute de ce qui est, de ce qui nous crée, aussi immortels que ce présent porté par l’air à nos oreilles comme une pierre alchimique tenue entre les doigts de chacun.

Le chant de l’Ensemble Kô invite à nous précipiter dans un commencement ou règne l’origine des choses, là où s’étale le plus grand étalement, une lumière à soi. S’il le peut ainsi c’est qu’aux sources d’un tel parcours éclatent des mondes dans un silence innommable. Témoignant de ce lieu, vivant de ce lieu, le chœur de l’Ensemble KÔ vient nourrir cet absolu moment de clarté d’une générosité instinctive et radiante. Il y décrit notre humanité autant qu’il évoque la Réalité en franchissant le son; en jetant dans la création et son cœur et son chant.

De cette conscience matutinale monte un hymne puissant : le sang des autres c’est mon sang! Une humanité résiliente éclate de vérité à la périphérie de ses musiques. C’est une émotion qui nous lie à l’œuvre, au grand œuvre d’être là, vivant, vibrant, sur le seuil de ce qui est dit.

Vos musiques se taisent, puis c’est l’espace tout autour, les cœurs, les objets, et le corps entier qui vibre encore de vos voix, telles des cloches lointaines résonantes dans l’écho de votre présence.

Il y a une telle audace à lancer ainsi vos chants sur le mur des perceptions et en écouter le résultat avec autant de bienveillance. J’ai dit bienveillance, mais je voulais dire amour. Car il n’y a que l’amour pour rendre un tel spectacle, parfois avec une telle intensité, tout en se disant : c’est toujours moi, là, dans cette anfractuosité de lumière, dans ce gouffre d’ombre, dans ce chant océanique.

Merci! Tiphaine Legrand, grande sibylle des voix humaines, femme des aurores et des éveils accoucheurs, petite fille des crépuscules surnaturels, ton geste de chœur nous rejoint depuis des lunes et des lunes et le chant de l’Ensemble Kô ravi le nôtre… sans fin.

– Jean-Pierre Bégin, juin 2017

Facebook

projet completement grandiose et en même temps un peu hallucinant!

Merci à toi Philippe Brach pour la confiance, pour ton audace, pour tes gutts, pour ta folie, pour ta lucidité, pour ton talent, pour ....... pour tout ca!
...

L’ALBUM EST DÉSORMAIS DISPONIBLE DANS TOUTES LES PLACES DU MONDE !!!!!!!! (À L’EXCEPTION DE PLUSIEURS PAYS ET COMMERCES) ; 1. EN FORMAT PHYSIQUE CHEZ : Les magasins, ces objets du futur. Ce site sur la toile web, livré à votre porte rapidement : www.ifmerch.com/fr/products/philippebrach-cd-le-silence-des-troupeaux 2. SINON DISPONIBLE EN FORMAT NUMÉRIQUE ICI : itunes.apple.com/ca/album/le-silence-des-troupeaux/id1299327095 philippebrach.bandcamp.com/album/le-silence-des-troupeaux 3. SINON DISPONIBLE AVEC L’ANTHOLOGIE DES Beatles, DE Weezer PIS DE Barenaked Ladies (POUR 12$/MOIS) SUR SPOTIFY, GOOGLE PLAY PIS TOUS LES AUTRES. ------------------------------------------------------------------------- Difficile de décrire toute l’excitation qui m’a prise en otage, mais L’ALBUM EST ENFIN ICI, TOUT PRÈS DE VOS MAINS ! En plus, on s’est forcé pour en faire un objet différent du format carré qu’on rencontre souvent, alors ça vaut la peine de le tenir dans ses mains et ça vient avec une oeuvre parallèle écrite par Julien Lavoie. Au pire, vous jouerez au Frisbee avec le DISQUE COMPACT hihihihihhihihi. Vous y retrouverez, entre autre, les arrangements grandioses de La CONTROVERSE (Gab Desjardins), l’oreille sucré de Pierre Girard, la réalisation de Sugar-Daddy- Jesse Mac Cormack, la pochette de séquelle à LePetitRusse, la direction artistique ténébreux de PUPPY CIAO! (Pier-Philippe Rioux) et beaucoup, beaucoup d’autres. Un immense merci à Spectra Musique de propulser mes idées des fois aussi mauvaises sur papier qu’en vrai et à Nicolas Ouellet de répondre quand j'appelle sur une bulle au cerveau. Rendu là, j’pourrais nommer tous les gens qui ont participé à l’album, PIS J’VAS LE FAIRE HOSTIE : MERCI :) Enregistrement : Studio Planète Maison de disques, agence de spectacles : Spectra Musique Gérance : Catherine Simard et Nicolas Ouellet Réalisation : Jesse Mac Cormack Prise de son et mix sonore : Pierre Girard Mastering : Richard Addison (Trillium Sound Mastering) Scénario (Lettres dv Frère Hvrlant) : Julien Lavoie Magiciennes des coquilles : Safrousse la Sauvage (Sarah Brunet-Dragon) Assia Kettani Voix: Philippe Brach Guitare électrique, acoustique, Wurlitzer bien flottant et papa de Billie : Jesse Mac Cormack Guitare classique, acoustique et autoharp (drôle de pacing) : Philippe Brach Basse : Pierre-Olivier Gagnon Batterie : Le MAL (Marc-André Larocque) Arrangements orchestre/ensembles vocaux : LA CONTROVERSE (Gabriel Desjardins) Design sonore sur Le silence des troupeaux + La Guerre : Martin Lemay (Peak Media) Cuivres additionnels (Montreal Horn Stars) : David Carbonneau, Jérôme Dupuis-Cloutier, Louis-Pierre Bergeron, Renaud Gratton et Jean-Sébastien Vachon Violon et violoncelle additionnels : Chloé Chabanole et Eugénie Lalonde Direction du beau : PuppyCiao! (Pier-Philippe Rioux) Photographie : LePetitRusse (Marc-Étienne Mongrain) Assistante-photo : Flamme (Camille Gladu-Drouin) Stylisme : Mélanie Brisson Maquilleur FX : Bruno Gatien (Avatar FX) Inspecteur du laid : Étienne Jacques ENSEMBLE KÔ dirigé par Tiphaine Legrand (sur Cantique de l’abandon, Mes mains blanches, Le silence des troupeaux, Rebound et La fin du monde) : Ariane Rondeau Annie-Claude Beaudry Marie-Hélène Rondeau Sarah Joyal Josée Samson Solenn Hellégouarch Geneviève d’Ortun Odrée Martin Annik Geoffroy Olivier Caron Matthew Lane Paul Bazin Charles-William Cummings Sylvain Houle Xavier Gagnon Alexandre David François-Hugues Leclair Gabriel McCan ÉCOLE DES JEUNES DE L’UDM dirigée par Tiphaine Legrand (Sur La guerre (expliquée aux adultes) et Joyeux anniversaire) Anastassia Duru Eulalie Emeriaud Férréol Salmon Geneviève Sylvestre Laurence Laforest Lucie Remigereau Lyn-Chrystel Appolon Marian Guay Mia Könsgen Noémie Leclair Olivia Genest-Binding Roxanne Forget Sophia Chan Kong Elisabeth Duru Flore Robert de Massy Simonne Pichette Sophie Mu-Fei Gravel Depalle Émilie-Claire Le Ménédeu ORCHESTRE SYMPHONIQUE DE L’AGORA (sur Le silence des troupeaux, La fin du monde, La peur est avalanche, Cantique de l’abandon, Tu voulais des enfants et Joyeux anniversaire) Chef d’orchestre : Nicolas Ellis Coordonnateur : Avery Bonair-Cyrus Premiers violons : Maïthéna Girault Chloé Chabanole Hubert Brizard Nadia Monczak Frédérique Tanguay-Gagnon Guillaume Laplante-Anfossi Françoise Côté Julie Rivest Seconds violons : Olivier Allard Julien Patrice Lise-Marie Riberdy Daphnée Sincennes Richard Kaine Wakiyama Newton Marie-Pier Vézina Aliza Thibodeau Christopher Stork Altos : Lauren Tyros Mathilde Bernard Heather Weinreb Giulia Pozzi Marie-Christine Dufour Violoncelles : Thomas Beard Chloé Mendola Marc Labranche Karine Bouchard Eugénie Lalonde Contrebasses : Samuel-San Vachon Brandyn Lewis William Boivin Olivier Hébert Flute/piccolo : Martine Bouchard-Pigeon Hautbois/cor français : Dana Boyd Clarinette : Laurence Neill-Poirier Basson : Samuel Rouleau Cors français : Corine Chartré-Lefebvre Lyne Santamaria Trompettes : Francis Leduc Bélanger Émilie Fortin Trombone : Maximilien Brisson Tubas: Olivier Denittis Percussions : Léo Guillot Un gros merci à René Aubé, Esteban Margulis, Alex Jenkins et Patrice Pruneau pour leur aide qui valait facilement plusieurs motomarines. Merci à Guillaume Chartrain mon bijou. BON. ASTHEURE ON PASSE À AUTRE CHOSE. À bientôt les cocos, BRACHY-BASEBALL P.S. Désolé pour ce long message, mais y’a beaucoup d’efforts investis dans cet album-là, pis c’est principalement grâce aux gens qui ont collaboré ! Vous allez vous en remettre. XXXXXX P.P.S. J'commence à avoir beaucoup d'idées pour la rentrée montréalaise du 16 mars prochain, pis j'ai foutrement hâte :) BILLETS = bit.ly/2yKnS1G

View on Facebook